Ensemble contre le cancer
ONCO Pays de la Loire
  • Missions 
La prise en charge des cancers de l'enfant et de l'adolescent de moins de 18 ans est encadrée par des critères d'agrément validés par l'Institut National du cancer (INCa) en décembre 2008.
Dans ce cadre, le réseau régional d’Oncologie Pédiatrique des Pays de la Loire, au sein du réseau ONCO PL, a un rôle de coordination de l'ensemble des professionnels impliqués dans la prise en charge des enfants atteints de cancer afin d’optimiser la qualité des soins.
Ce réseau comprend aujourd’hui l’ensemble des établissements de soins de la région : Saint Nazaire, La Roche-sur-Yon, Laval, Le Mans, et Cholet ainsi que le CHU de Nantes, le CHU d’Angers et l'Institut de Cancérologie de l'Ouest (ICO, site de Nantes St Herblain). 
  • Organisation
Le CHU de Nantes et celui d’Angers ont été désignés comme centres labellisés « Centres régionaux de cancérologie pédiatrique », et doivent garantir différents critères de qualité aujourd’hui exigés par le Ministère. Ainsi les soins lourds et nécessitant une grande expertise ainsi qu’un environnement adapté sont assurés par les équipes spécialisées des services d’oncologie pédiatrique des CHU de Nantes et d’Angers. De plus, les traitements par radiothérapie sont systématiquement réalisés au sein de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest (ICO, site de Nantes St Herblain).
Dès son arrivée dans l’un des 2 centres régionaux de cancérologie pédiatrique (Nantes ou Angers), l’enfant est pris en charge par un médecin référent, qui va le suivre tout au long de sa maladie. Ce médecin crée un dossier communicant de cancérologie (DCC), qui après accord, est accessible aux professionnels concernés par la prise en charge de l’enfant, via un accès sécurisé.
Après avoir rassemblé les éléments du bilan permettant le diagnostic et l’analyse de la gravité de la maladie, les praticiens du réseau se réunissent dans le cadre de la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) d’oncopédiatrie. Cette RCP est élargie aux hôpitaux universitaires et centres anti-cancéreux du Grand Ouest. Ces réunions se tiennent  deux fois par semaine en visioconférence. La stratégie thérapeutique est alors élaborée et elle est proposée à l’enfant et à sa famille lors d’une consultation. Après discussion, un programme personnalisé de soins (PPS)  sera construit et sera remis à l’enfant et/ou à sa famille.
L’enfant peut alors dans certains cas être pris en charge dans un centre hospitalier de proximité et les nombreux échanges entre les différents centres permettent à chacun de connaître l’état de santé de l’enfant et d’optimiser la qualité des soins.