Nos objectifs et projets

La Prise en charge

Parce que le patient est au cœur de notre activité

Le Partage

Réfléchir ensemble sur nos pratiques

La Pédagogie

Parce que les progrès passent aussi par la formation des pairs

Le Progrès

Parce que la recherche permet d'avancer

LA PRISE EN CHARGE EN ONCOPEDIATRIE

La prise en charge des cancers de l'enfant et de l'adolescent de moins de 18 ans est encadrée par des critères d'agrément validés par l'Institut National du cancer (INCa) en décembre 2008 et sut les recommandations de la SFCE (Société Française des cancers de l’Enfant).

 

La prise en charge des cancers de l’enfant en Pays de la Loire s'est organisée autour de deux centres de compétences et de cinq centres de proximité pour proposer une offre de soins cohérente alliant expertise et prise en charge de proximité répondant à un besoin de prise en charge d’une maladie au fort retentissement dans la vie des jeunes patients et de leurs familles.

 

Cette organisation, si elle répond aux exigences nationales, a des conséquences importantes sur le fonctionnement de chacune des unités partenaires. Le rôle du réseau régional « ONCOPED-PL » est donc de soutenir la collaboration entre les différents acteurs de la prise en charge des enfants au sein des équipes des établissements de la région pour une transmission efficace des informations et une prise en charge de qualité.

Les filières de soins

 

Le CHU de Nantes et le CHU d’Angers ont été désignés comme centres labellisés « Centres régionaux de cancérologie pédiatrique », et doivent garantir différents critères de qualité aujourd’hui exigés par le Ministère. Ainsi les soins lourds et nécessitant une grande expertise ainsi qu’un environnement adapté sont assurés par les équipes spécialisées des services d’oncologie pédiatrique des CHU de Nantes et d’Angers. Pour renforcer l’expertise des équipes, les établissements se sont organisés en filières de soin :

Le CHU d’Angers est le centre référent pour la prise en charge des tumeurs cérébrales

Le CHU de Nantes est le centre référent pour l’allogreffe médullaire ainsi que la chirurgie des tumeurs osseuses et viscérales

Les traitements par radiothérapie sont systématiquement réalisés au sein de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest (site de Nantes).

Prise en charge initiale dans le centre référent

Pour un enfant touché par un cancer, le diagnostic et la mise en place du plan de traitement nécessitent une hospitalisation initiale dans un centre spécialisé en cancérologie pédiatrique (CHU Angers ou CHU Nantes). Dès son arrivée dans l’un des 2 centres régionaux de cancérologie, l’enfant est pris en charge par un médecin référent, qui va le suivre tout au long de sa maladie et créer le dossier communiquant en cancérologie (DCC).

Le parcours de soins comporte plusieurs étapes :

Les centres associés ou centres de proximité

Après la phase aigüe de la maladie, il peut être proposé à l’enfant ainsi qu’à sa famille, de poursuivre les soins et les traitements dans un centre hospitalier plus proche de son domicile. En effet, dans les pays de Loire, les CHU référents ont signé des conventions avec les centres hospitaliers du Mans, de la Roche sur Yon, de St Nazaire, de Laval et de Cholet pour déléguer certaines chimiothérapies et effectuer certains soins. Ces centres sont appelés centres associés ou centres de proximité.

 

De nombreux échanges entre les différents centres permettent à chacun de connaître l’état de santé de l’enfant et d’optimiser la qualité des soins.

1

 

Diagnostic, analyse de la gravité de la maladie et annonce à l’enfant/sa famille

2

Discussion de la stratégie thérapeutique en RCP avec l’ensemble des CHU et CLCC du Grand Ouest 

3

 

Proposition de cette stratégie à l’enfant/à sa famille et discussion 

4

Création d’un programme personnalisé de soins (PPS)

5

Initiation des traitements

 

LE PARTAGE

 

Des groupes de travail permettent de rapprocher les professionnels impliqués dans la prise en charge des enfants. C’est un temps d’échange sur les pratiques médicales et paramédicales qui, sur la base des recommandations validées,  permet à chacun de réfléchir à ce qu’il fait, comment il le fait et pourquoi tout en échangeant avec d’autres équipes. Ces temps de reflexion permettre de mieux connaitre mieux connaître le contexte et les pratiques de chacun et d’harmoniser quand c’est possible.

 

Les professionnels peuvent se rencontrer lors des journées plénières organisées par le réseau ONCOPED PL et sur différents groupes de travail selon les projets en cours.

Les outils

Depuis 2014, les groupes de travail ont abouti à  la production d’outils de travail et de procédures.

Procédures médicales régionales

  • Prise en charge de l’aplasie fébrile

  • Les traitements anti-hémétique

  • Produits sanguins

  • Gestes douloureux

  • Gestion des cathéters centraux

Procédures de soin

 

  • Prélèvements sanguins sur voies veineuses centrales (VVC)

  • Désobstruction des VVC Piccline

  • Hygiène et l’alimentation à l’hôpital

 Fiches de transmission de l’information

  • Fiche de transmission d’informations au 1er déplacement de l’enfant en centre de proximité

  • Fiche de transmission d’information au cours de la prise en charge.

Les journées Oncoped-pl

Le réseau ONCOPED PL  organise deux journées pleinières d’échange et de formation par an. L’une est organisée sur le CHU d’Angers, l’autre sur le CHU de Nantes.

 

Lors de ces journées la matinée est organisée sur une thématique en lien avec la prise en charge des patients. Le réseau invite plusieurs types de professionnels pour croiser les regards sur une prise en charge et constituer un apport théorique.

 

L’après-midi offre un temps d’échange (table ronde, atelier) autour d’une question en lien avec un soin, une thématique psycho-sociale, une thématique. Elle aborde également les outils et formations du réseau.

La dernière journée de formation régionale a eu lieu le 20 septembre 2018, réunissant 43 professionnels de 9 centres différents.

Voici le compte rendu avec notamment les différents échanges des professionnels et les présentations :

Mme Chereau, Drs Thébaud et CleirecDr ProustM Malletles TENS, Mme Consani ; Mme Bouvetle traitement des nausées et vomissements et Dr Letellier.

LA FORMATION

La manipulation des voies Veineuses Centrales

 

Il s’agit d’une formation « pratique » (manipulation sur mannequins) réalisée par des infirmiers des services d’oncologie pédiatrique des centres de référence (CHU de Nantes et CHU d’Angers) destinée aux professionnels paramédicaux des centres de proximité (en cours) et aux IDE libéraux (à venir).

 

En cancérologie pédiatrique, les soins infirmiers incluent un grand nombre d’administrations intraveineuses et de prélèvements sanguins. Cette formation aborde les soins spécifiques aux patients d’oncologie pédiatrique.  Elle se base sur les fiches de bonnes pratiques réalisées par le groupe de travail régional « harmonisation des pratiques paramédicales ».

Objectif général : Actualiser les compétences infirmières dans le cadre de l’utilisation et de l’entretien des dispositifs veineux implantables ou cathéters centraux percutanées conformément aux recommandations des bonnes pratiques.

Identifier les différents abords vasculaires centraux

Manipuler les différentes voies centrales dans le respect des bonnes pratiques et des normes en vigueur

Surveiller une voie centrale : repérer les signes de dysfonctionnements et connaître la conduite à tenir

Tracer et transmettre les informations nécessaires relatives à ces dispositifs aux différents professionnels.

La sensibilisation à l’annonce

Le réseau ONCOPED PL a formé  des binômes (médecin/IDE) sur  chacun des centres du réseau régional à l’annonce en oncologie pédiatrique. Ces professionnels « ressources » seront des relais de sensibilisation à l’annonce des professionnels sur leur centre pour renforcer l’accompagnement des patients.

 

Le réseau travaille aujourd’hui à la création d’une boite à outils « annonce » sur le modèle de la boite à outils crée par ONCOPL et déclinée  sur la pédiatrie.

Elargir le nombre de professionnels ayant accès à des formations relatives à l’annonce et la prise en charge des patients atteints de cancer.

Sensibiliser les professionnels impliqués en amont de l’annonce du cancer  et les autres professionnels présents autour du patient dès le début de sa prise en charge

 
 

LA RECHERCHE

La recherche fondamentale en oncohématopédiatrique

 

Des laboratoires de recherche fondamentale dont l’objectif est de mieux comprendre les mécanismes biologiques de la tumeur et identifier de nouvelles cibles thérapeutique. 

LPRO (tumeurs osseuses, UMR Inserm 957, Nantes)

laboratoire Immunité innée et immunothérapie (UMR Inserm 892, CNRS 6299, Centre Régional de Recherche en Cancérologie Nantes/Angers)

Les essais cliniques  ouverts dans la région

ONCOPED PL, avec le soutien de GOCE (groupe « Grand Ouest Cancers de l’Enfant) a référencé les essais cliniques actuellement ouvert dans un établissement de la région, dans lesquels les patients âgés de moins de 18 ans peuvent être inclus.

L’organisation CLIP 2 (essais de phase précoce) Nantes Angers

Une structuration territoriale de centres d’essais cliniques de phase précoce en pédiatrie (CLIP2 CHU de Nantes / CHU d’Angers) pour l’accès à de nouveaux traitements.

 

Qu’est-ce qu’un essai de phase précoce ?

 

Il existe différents types d’essais cliniques, appelés phases, en fonction de l’avancée de la recherche thérapeutique (étape de développement du médicament). Les essais de phase précoce sont des essais de phase I ou II.

LES ESSAIS DE PHASE I

ont pour objectif d’évaluer la tolérance de l’organisme et la toxicité d’un nouveau traitement, dans le but de déterminer la dose recommandée pour son administration. Même si l’espoir d’un bénéfice sous la forme d’un contrôle de la maladie est faible, il n’est pas nul et cette proposition constitue une option thérapeutique. C’est la première fois que le traitement sera administré à un enfant mais grâce aux études préliminaires, nous avons un petit recul sur les toxicités attendues.

LES ESSAIS DE PHASE II

ont pour objectif de recueillir des informations sur l’efficacité éventuelle d’un nouveau traitement dont la toxicité a déjà été évaluée et dont les médecins ont des raisons de penser qu’il peut être efficace. Le bénéfice espéré, mais non certain, du traitement proposé est d’obtenir un contrôle de la maladie de votre enfant (ou du moins de ralentir l’évolution de la maladie et d’améliorer les symptômes). Les essais de phase II constituent la suite logique du développement du nouveau médicament, initié lors de l’essai de phase I.

Quelle est l’organisation en Pays de Loire ?

Le CHU de Nantes et le CHU d’Angers ont été labellisés centres CLIPP (Centres Labellisés INCa (Institut national du Cancer) de Phases Précoces) pour des essais cliniques spécialisés dans les essais de phase précoce (I/II) en cancérologie pédiatrique. Sur le plan national six centres ont obtenu cette labellisation en oncologie pédiatrique.

La répartition des essais de phase précoce sur ces deux centres est structurée selon les filières de soin organisées au niveau régional :

LE CHU D’ANGERS

Centre référent pour la prise en charge des tumeurs cérébrales

Labellisation pour l’inclusion des enfants porteurs de ce type de pathologie

LE CHU DE NANTES

 Centre référent pour l’allogreffe médullaire, la chirurgie des tumeurs osseuses et viscérales

Labellisation pour l’inclusion des enfants porteurs de ces pathologies